Lors de l’effondrement du partenariat Netflix/Marvel Studios, beaucoup espéraient pouvoir sauver la série Daredevil à coups de hashtags et de pétitions en ligne. A l’époque, la rédaction de Variety avait mené l’enquête : selon leurs sources, le contrat formé entre la plateforme de VOD et la filiale super-héros de Disney indiquait que les personnages en question (DaredevilJessica JonesLuke CageIron Fist) ne pourraient pas réapparaître dans le moindre film ou la moindre série en dehors des propriétés Netflix pour une période de deux ans. Une période de carence qui empêcherait aussi Disney de proposer ces séries sur la plateforme Disney+, à une époque où le groupe commençait à retirer les différents films Marvel de la grille de Netflix un par un.

Le mois de novembre 2020 venait sceller la fin de cette temporalité juridique. Pour le moment, les séries du groupement Defenders sont encore disponibles sur Netflix, mais les droits d’exploitation ont vraisemblablement du être officiellement rétrocédés à Marvel Studios, qui peut donc envisager de placer ces personnages vedettes dans de futures adaptations. Le héros Iron Fist aurait par exemple une utilité dans la mythologie du film Shang-Chi et les justiciers urbains de New York pourraient apparaître dans la vie de Moon Knight, quoi que rien ne soit encore à signaler sur ces deux chantiers précis.

Daredevil : Born Again

Immédiatement après la date butoir du dimanche 29 novembre, les amoureux de la série Daredevil ont une nouvelle fois pris d’assaut les réseaux sociaux pour réclamer une quatrième saison des aventures de Matt Murdock. Plus populaire que ses trois collègues, le personnage avait eu droit à une première campagne massive de soutien en ligne, avec une pétition recueillant 400.000 signatures et l’approbation de Vincent D’Onofrio, interprète du Kingpin dans cette version fantasmée du quartier du Hell’s Kitchen à New York. Baptisée #SaveDaredevil, la campagne eut même quelques fulgurances : proposer de vendre des goodies et accessoires venus de la série pour soutenir différentes associations venant en aide aux personnes atteintes de cécité.

S’il est peu probable que Kevin Feige, président de Marvel, accepte de passer la balle à cette production sur laquelle il n’avait aucun droit de regard, la perspective de retrouver les personnages du catalogue urbain reste une bonne nouvelle dans l’horizon de Marvel Studios. Le bonhomme aura toutefois précisé à plusieurs reprises que ces projets n’étaient pas à considérer comme appartenant au canon du Marvel Cinematic Universe, et appartenaient plutôt à Jeph Loeb et Marvel Television avant la fusion des entités opérée par Disney. Les mauvaises langues diront « c’est pour ça que Daredevil était mieux que 80% des films Marvel« , voire même « au moins, y avait une direction photo' » ou « Kevin, tu crains », mais nous ne colporterons pas ces dires, peu importe leur degré de véracité.

Reste maintenant à voir si Marvel Studios compte intercaler ces personnages quelque part dans l’agenda déjà surchargé de la Phase 4, ou si les fans devront encore patienter pour de nouvelles années.

Source