Franchise parmi les plus lucratives de l’industrie du jeu vidéoAssassin’s Creed avait déjà tenté de s’exporter en dehors des consoles de jeu, avec un film éponyme en 2016 que la décence impose d’oublier. Ubisoft retente néanmoins le chemin de l’adaptation avec un partenariat de très grande importance, avec l’acteur le plus important dans le secteur du divertissement : Netflix.

Nouvelle étape pour les adaptations d’Assassin’s Creed

Ubisoft et Netflix ont signé en effet un partenariat juteux, dans le but d’amener la licence vidéoludique sur la plateforme de streaming. Au programme, en premier lieu, une série live action qui sera produite par Jason Altman et Danielle Kreinik, d’Ubisoft Film & Television. Si les détails de cette production sont pour l’instant maintenus secrets, le principe de la licence, qui replace dans un contexte historique une lutte secrète entre les Assassins et diverses factions (les Templiers, dans le premier jeu de 2007), que l’on revit grâce à l’Animus, une technologie qui permet de se replacer dans les souvenirs de ses lointains ancêtres.

En plus de cette première série live action Assassin’s Creed, le partenariat entre Netflix et Ubisoft inclus également de futurs projets de séries d’animation (à la fois en 3D et en 2D), chargées de bâtir un tout nouvel univers narratif et d’étendre la licence en plusieurs formats. A côté des 22 jeux vidéo (avec le prochain opus Valhalla qui arrive prochainement), la franchise a connu déjà de multiples spin-offs en dehors des jeux vidéo : comics, mangas, romans, jeux de plateau, animation, et donc le film de 2016 qu’il faut qu’on oublie aussitôt une fois mentionné.

On attendra donc de connaître les premiers détails de ces projets Assassin’s Creed, en faisant confiance à Netflix qui s’est décidément trouvé un gros filon dans les adaptations de jeux vidéo, avec à son actif les adaptations de CastlevaniaDragon’s Dogma, ou encore Resident Evil.

Source