L’éditeur américain DC Comics continue de dérouler le tapis des annonces pour le mois de décembre prochain. En plus d’une nouvelle mini-série Batman : Black & White particulièrement alléchante, c’est sur son autre blockbuster du moment que la maison aux deux lettres s’appuiera : le Dark Multiverse. Ce concept initié dans les pages de Dark Nights : Metal de Scott Snyder et Greg Capullo en 2017 imagine un multivers où toutes les Terres sont vouées à disparaître, où tout ce qu’il s’y passe est cauchemardesque. Les lecteurs auront trois nouvelles occasion de découvrir cela.

Comme une impression de tourner en rond

Avec sa série de numéros Tales from the Dark MultiverseDC Comics s’amuse en effet à replonger dans ses grandes histoires en comics, en les faisant se situer sur une Terre où les évènements bien connus du lectorat tournent mal, afin d’apporter un angle inédit (et très sombre) sur de grands classiques. En décembre 2020, trois one-shots sont au programme, alors que le mois de novembre apportera déjà des relectures “Dark Multiverse” de Batman Hush (Silence en VF) ou Flashpoint.

Dans un premier temps, on pourra lire Tales from the Dark Multiverse : War of the Gods #1, un numéro écrit par Vita Ayala et dessiné par Ariel Olivetti avec une couverture de David Marquez. Il s’agit d’une reprise du célèbre arc narratif sur Wonder Woman que George Pérez avait écrit et dessiné pour le 50e anniversaire de l’héroïne. L’histoire mettait en scène les dieux des anciennes mythologies en train de s’affronter et souhaitant détruire la Terre ; là, on retrouvera une Wonder Woman possédée, prête à tout pour mener son combat, quitte à détruire tout ce qui dresse sur son passage. Sortie le 1er décembre prochain.

Viendra ensuite une relecture de Crisis on Infinite Earths, certainement l’un des récits les plus emblématiques de DC Comics. Il s’agit de la première “Crise” de l’éditeur à deux lettres, commandée dans les années ’80 pour remettre à plat un univers devenu trop complexe pour les lecteurs entrants. Marv Wolfman et George Pérez mettaient en scène un affrontement épique des héros et héroïnes de DC contre le terrifiant Anti-Monitor, avec pour conséquences des morts restées célèbres (FlashSupergirl), et une fusion du Multivers en une Terre unique. Dans cette reprise façon Dark MultiverseSteve Orlando et Mike Perkins modifieront le cours des évènements, et notamment l’identité du Superman qui a survécu à la Crisis, avec des conséquences désastreuses pour la suite. Le numéro arrivera le 15 décembre.

Enfin, dans une forme de boucle bouclée, le troisième numéro s’intéressera à… Dark Nights : Metal, le récit même qui imaginait le Dark Multiverse il y a trois ans. L’idée est d’imaginer ce qu’il se serait passé si les évènements de la fin avaient pris un mauvais tournant : soit si Barbatos était sorti victorieux du combat contre la Justice League, et si cette dernière se transformait en d’hideux dragons… Une redite assez ahurissante puisque la suite de MetalDark Nights : Death Metal, publiée actuellement, imagine également une Terre plongée dans le Dark Multiverse. Malgré tout, certains lecteurs seront peut-être tentés par ce numéro, attendu pour le 29 décembre, histoire de fêter correctement la fin de cette horrible année. Chacun de ces trois Tales from the Dark Multiverse sera proposé au prix de 5,99$.

Source