Coup de théâtre dans la production de la série The Magic Order sur Netflix. Selon la rédaction de Deadline, le géant de la distribution dématérialisée aurait décidé de mettre un coup d’arrêt au projet d’adaptation du comics de Mark Millar et Olivier Coipel – vous connaissez les paroles de la chanson : « suite à la pandémie de COVID-19 et ses conséquences sur les projets en tournage ». Après quelques semaines de préproduction en République Tchèque, l’augmentation des cas survenue un peu partout en Europe avec le début de l’automne aurait inquiété les décideurs de Netflix, avec les difficultés pour faire transiter les équipes techniques et une distribution éventuelle au pic d’une situation sanitaire très tendue. Deadline annonce toutefois que l’entreprise aurait encore en tête d’adapter The Magic Order à terme, mais que le projet sous sa forme actuelle serait pour l’instant nul et non avenu.

Pas de vaccin magique

Propriétaires de l’ensemble du catalogue Millarworld, une entité conçue par le scénariste Mark Millar pour accueillir ses différents travaux d’ancien indépendant de la bande-dessinée, Netflix avait accompagné la sortie des comics avec une bande-annonce en prévision de l’adaptation à venir. Concernant la série The Magic Order, encore relativement nébuleuse en dépit d’annonces de casting de la part de scoopeurs peu fiables, James Wan et le studio Atomic Monster auraient du se charger de la production, au détour d’autres adaptations de BD sur la pile-à-lire du metteur en scène (Sweet ToothUsagi Yojimbo et la saga Aquaman).

Drame familial utilisant la magie comme critère différenciant, le comics The Magic Order décrit l’aventure macabre d’un monde de sorciers préoccupés par une série de crimes mystérieux. Enorme lancement pour Image Comics, la série avait été saluée par la critique pour le travail du dessinateur Olivier Coipel, immense artiste français responsable des visuels de ce superbe environnement de fiction.

Après l’annulation de GLOW – bêtement et simplement mise à mort suite aux coûts engendrés par la perspective de respecter les mesures sanitaires pour une série impliquant un nombre conséquent d’interactions physiques – Netflix semble prendre la situation sanitaire au sérieux, quitte à trancher dans le gras de son catalogue actuel. Sous le feu des critiques pour ces choix difficilement compréhensibles, le diffuseur devrait toutefois avancer sur d’autres projets de l’écurie Millarworld, tels que Jupiter’s Legacy ou American Jesus, actuellement en développement. Deadline rappelle également que les adaptations de HuckEmpress et Sharkey : The Bounty Hunter ont également été validées l’an dernier.

Source