« Animal Crossing : New Horizons » a été reporté au mois de mars 2020, mais Nintendo a déclaré avoir une bonne raison : éviter le resserrement de la pratique néfaste mais généralisée de l’industrie du logiciel consistant à effectuer des heures supplémentaires extrêmes à l’approche du délai d’un projet.

Nintendo a l’habitude de retarder les jeux vidéo, y compris «Breath of the Wild» en 2017, qui a finalement connu un succès retentissant et une acclamation universelle. En 1996, Shigeru Miyamoto, avait retardé la sortie de la console N64 de plusieurs mois. Une citation largement attribuée à Miyamoto à l’époque est encore utilisée de nos jours: « Un jeu retardé est finalement bon, mais un jeu hâtif est toujours mauvais. »

« Pour nous, l’un de nos principes clés est de faire sourire les gens, et nous en parlons tout le temps. C’est notre vision. Ou notre mission, devrais-je dire. Pour nous, cela s’applique à nos propres employés. Nous devons nous assurer que nos employés ont un bon équilibre travail-vie personnelle« , a déclaré Doug Bowser, président de Nintendo America, à IGN. « Nous n’apporterons pas de jeu sur le marché avant qu’il soit prêt. Nous venons de parler d’un exemple avec Animal Crossing. C’est vraiment important que nous ayons cet équilibre dans notre monde. C’est en fait une chose dont nous sommes fiers. »

Les actions de la société auraient coûté un milliard de dollars.