Les studios Universal remettent en mouvement la machine monstrueuse. Peu de temps après avoir appris que Phil Lord et Chris Miller s’apprêtaient à attaquer une des propriétés du catalogue du studio, avec Channing Tatum dans un rôle encore inconnu, la rédaction de Deadline annonce que le réalisateur Julius Avery (Overlord) aurait été embauché pour un projet comparable. Le cinéaste se chargera de la mise en scène du futur film Van Helsing, avec Eric Pearson à l’écriture et James Wan à la production.

Repéré par plusieurs studios après la sortie de OverlordAvery devait s’occuper du film Flash Gordon de la 20th Century Fox avant que Disney ne sabre le projet. Son profil évoque davantage celui d’un artisan classique dans l’escarcelle des projets de studio, tout en évoquant celui de Leigh Whannell, réalisateur du récent The Invisible Man qui avait motivé Universal à se relancer dans le film de monstres avec des lectures plus tranchées. L’un et l’autre ont été repérés avec des productions de genre à budget restreint, Upgrade d’un côté et Overlord de l’autre. Deadline explique que le studio ne serait pas contre une version assez radicale du personnage de Van Helsing pour ce reboot, quoi que l’intrigue reste floue pour le moment.

Professeur, Chasseur, Géniteur

Le personnage d’Abraham Van Helsing apparaît dans le roman Dracula de Bram Stoker, grand ami du physicien John Seward. Après que la jeune Lucy Westenra, grande amie de Mina Murray, ait été victime de l’emprise du vampire, ce professeur à l’origine mystérieuse est appelé en renfort par Seward. Dans le roman, il est le premier à évoquer la thèse du monstre suceur de sang, apparemment expert en la matière et figure d’autorité sur l’occulte (quoi que ce-dernier occupe une autre profession que celle de « chasseur de vampires », qui deviendra son principal trait de caractère dans la fiction populaire tardive).

Van Helsing enfantera toute une série de réinterprétations bâtardes, souvent assez absurdes, dans le domaine du film d’exploitation, des comics ou des oeuvres de série B : agent du Vatican dans le film de 2004 avec Hugh Jackman, père d’une lignée de chasseurs de monstres dans la série Van Helsing de Syfy ou même What We Do in the Shadows, le personnage de Stoker se distingue du reste du catalogue d’Universal en sa qualité de véritable franchise en spin-off de son oeuvre originelle. Parmi les nombreux acteurs à avoir joué un membre de la famille Van Helsing, on retiendra Peter CushingLaurence Olivier, Stephanie BeachmanBruce CampbellCasper Van Dien (c’est large, ‘voyez) et le fantastique et intemporel Anthony Hopkins dans le Dracula de Francis Ford Coppola en 1992.

Le nouveau film en développement chez Universal devrait laisser carte blanche à Julius Avery pour mettre en route sa propre version du personnage, quoi que celle-ci évoque d’emblée un projet plus traditionnel que le The Invisible Man de Whannell : le scénariste Eric Pearson, mandaté à l’écriture, est un habitué des grosses productions de studio, passé par Black WidowThor : RagnarokGodzilla vs Kong, et d’autres prestations chez Marvel Studios. De son côté, James Wan et sa société Atomic Monster se spécialisent dans l’horreur de franchises, à la fois sur les propres films du metteur en scène comme sur des propriétés plus grand public (Mortal KombatAquaman, etc). A voir quelle gueule aura ce projet, facilement transformable en actionner basique.

On se bornera à espérer que ce nouveau film Van Helsing saura redorer le blason d’un personnage à part dans la fiction populaire, longtemps abimé par des décennies de films ou séries d’exploitation reposant sur la fameuse tactique du chasseur de monstres sans finesse, ni effroi.

Source