En rentrant dans le cinéma, les fans sont heureux, ils sont enfin de retour pour voir un grand film !
Depuis la fin du confinement, beaucoup de cinéma ont vu leur fréquentation fortement diminué, mais heureusement pour eux, TENET est là pour sauver la donne.

“Le temps est chose précieuse”

Tout en respectant les gestes barrières, la salle était pleine et les nombreux spectateurs étaient venus en masse profiter de cette avant-première pour voir le nouveau Nolan. Les lumières de la salle s’éteignent et plongent le public dans l’obscurité. Le film commence…

Avec un seul indice, le mot “Tenet”, John David Washington et décidé à se battre pour sauver le monde d’une troisième guerre mondiale. L’agent anonyme de la CIA ne fait pas un voyage dans le temps, mais le manipule en l’inversant en arrière et en avant de multiples façons pour faire face à ses ennemis.

Entre les braquages et les poursuites en voiture, le film ne manque pas d’action. Parfois brouillon quant à certaines explications, on retombe souvent sur nos pattes en ayant des réponses au cours de la projection.

Et si le film dure deux heures et demie, c’est qu’il y a des choses à dires alors si vous voulez un bon conseil : Passez aux toilettes avant le film, car sinon vous risquez d’être vite perdu..

À la fin du film, les lumières se rallument sur le son de Travis Scott “The Plan”, et comme à chaque film du réalisateur britannico-américain, toujours cette même question… “l’Homme, ne serait-il pas insignifiant face au temps ?”. Et comme d’habitude, on espère tous une réponse à cette question à travers une suite, mais ce n’est pas encore pour cette fois… le film est tout de même flamboyant mais mérite plusieurs visionnages.

“Les dialogues”

Elizabeth Debicki dans «Tenet»

Image : Warner Bros Company : Elizabeth Debicki dans «Tenet».

Parfois “drôle”, parfois trop “simple”, les dialogues du film ne sont pas ce qu’il y a de meilleur…Lorsque Neil (Robert Pattinson) et le Protagoniste (John David Washington) explique à Kat (Elizabeth Debicki) que le monde est en danger, celle-ci répond tout simplement “Je dois sauver mon fils” Comme s’il était normal de laisser mourir le monde entier et de se soucier uniquement d’une seule personne. Une réplique qui à d’ailleurs fait rire aux éclats la salle. On espérait peut-être un plus de niveau pour un tel film, mais celui-ci étant déjà bien difficile à suivre, alors on ne s’attardera pas trop sur les dialogues …

“Les protagonistes”

 John David Washington & Robert Pattinson

Image : Warner Bros Company

L’acteur de “Twilight” Robert Pattinson, comme aime l’appeler un bon grand nombre de spectateurs, fait tout simplement taire les critiques. Après The Lighthouse, où l’on le découvrait avec un tout autre style, l’acteur britannique, remplit parfaitement son rôle en proposant encore un jeu d’acting tout simplement à la hauteur de son talent. On sait pourquoi Nolan a misé sur lui et on sera encore plus (prochainement) pourquoi Matt Reeves a misé sur lui à travers “The Batman”.

Quant à John David Washington, il est bien plus que le fils “de” Denzel Washington, il représente cette nouvelle génération pleine de talent qui crève l’écran à chacune de ses répliques. Un visage plein de rage et un charisme qui ferait passer son père pour un acteur amateur.

“Le verdict”

Christopher Nolan et John David Washington lors du tournage du film

Image : Warner Bros Company : Christopher Nolan et John David Washington lors du tournage du film

Les Français sont chanceux en faisant partis des 70 pays qui peuvent désormais voir TENET avant nos amis américains qui eux devront attendre le 3 septembre.

Il faut donc se rendre dans les salles pour voir ce film, car comme le disent nos confrères du “Times”, “Le cinéma, enfin, est de retour”.

Notre note sur 5 ⭐️
Scénario : ⭐️⭐️⭐️
Univers : ⭐️⭐️
Bande originale : ⭐️
Jeux d’acteurs : ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️