En ce début de semaine, on apprenait que 17 millions d’américains avaient regardé le dernier film de Martin Scorsese avec Robert de Niro, Al Pacino et Joe Pesci, en seulement cinq jours ! Ces chiffres avaient été révélé par Nielsen, mais le problème, c’est que la société ne prend pas tout en compte. En effet, ces chiffres ne concernent que les États-Unis et les téléviseurs connectés. Quand on sait que beaucoup de personnes utilisent Netflix sur leur ordinateur, leur tablette ou leur smartphone, ces chiffres étaient donc quelque peu bancals… Mais Netflix est là pour rectifier le tir, en nous dévoilant ses véritables chiffres concernant The Irishman !

Plus 26 millions de personnes ont regardé The Irishman la première semaine

C’est Ted Sarandos, celui qui gère le contenu de marque de Netflix, qui a révélé ces chiffres ce mardi lors d’une conférence à New-York. Il confie à Deadline que ce sont précisément 26 404 081 comptes Netflix qui ont lancé The Irishman dans sa première semaine de disponibilité et ont regardé au moins 70% du film. Et ce, partout dans le monde. Sachant que les chiffres désignent les comptes Netflix, ce sont sûrement encore plus de personnes qui ont découvert le dernier film de Martin Scorsese lors de cette première semaine. Des chiffres qu’on peut trouver impressionnants considérant la durée du film de 3h29. Il y a, ainsi, un écart de 9 millions de personnes entre les données de Nielsen révélées plus tôt dans la semaine, et les chiffres qu’a bien voulu dévoiler la plateforme de streaming vidéo.

Martin Scorsese nous plonge dans un univers dans gangsters après la Seconde Guerre Mondiale quand Frank “The Irishman” Sheeran, ancien soldat, devient l’homme à tout faire de la pègre new-yorkaise et surtout de la famille Bufalino. Et dans “homme à tout faire”, on entend bien “se débarrasser des parasites si besoin”. Évidemment… Basé sur des faits réels et le livre I Heard You Paint Houses : Frank ‘The Irishman’ Sheeran and the Inside Story of the Mafia, the Teamsters, and the Final Ride by Jimmy Hoffa, écrit par Charles Brandt, le film s’étend sur plusieurs décennies. Il revient notamment et surtout sur un fait historique qui a marqué les États-Unis des années 70 : la mystérieuse disparition de Jimmy Hoffa en juillet 1975. Si son corps n’a jamais été retrouvé, la mafia new-yorkaise aurait un lien étroit avec la disparition de ce dirigeant syndicaliste américain…

Pour ce tout dernier film, Scorsese a réuni des pointures du cinéma, notamment connues pour des rôles dans des films de gangsters comme celui-là : Robert De Niro, Al Pacino et Joe Pesci. On comprend donc le succès de The Irishman. Si le film vaut le détour, beaucoup l’ont trouvé trop long (3h29 en même temps…) et lent. Mais ça, ça dépend des goûts de chacun !