Depuis 2017 et la sortie de Get Out, primé aux Oscars pour son scénario, Jordan Peele est une personne que l’on s’arrache. Son film d’horreur sociale lui a permis d’insuffler un nouveau souffle dans ce courant, à l’écoute des thématiques actuelles de la société ; bien que Us, son second film derrière la caméra, a eu un accueil critique moins unanime, Peele a accumulé les contrats de production, du reboot de La Quatrième Dimension aux séries Lovecraft Country ou Hunters. Du côté du cinéma, on le retrouve également sur le prochain reboot de Candyman, récemment encore décalé. Dans cette perspective, Universal se montre assez prudent, en n’annonçant le prochain film de Peele qu’à l’été 2022.

Jordan Peele’s next horror event

Le studio qui s’occupait déjà de la distribution de Get Out et Us a en effet bloqué la date du 22 juillet 2022 pour la sortie américaine du prochain (et donc, troisième) long-métrage de Jordan Peele, décrit comme son prochain « évènement horrifique » dans leur communication. Un projet qui devrait donc être original, à l’inverse du remake de People under the Stairs, dont Peele n’est que producteur. Avec une telle date, le film sera donc en confrontation directe avec le Fantastic Beasts 3 de Warner, qui sortira une semaine avant (pour le moment).

Difficile donc pour le moment de se prononcer sur le contenu de ce troisième film de Jordan Peele, dont le réalisateur cherchera sûrement à garder le secret au maximum, puisque c’est un peu une partie de la recette du succès de ses long-métrages. Par ici, on espère que ce nouveau film ira plus puiser dans l’horreur que dans la comédie, à voir également si la critique sociale sera une nouvelle fois au rendez-vous. Il faut dire que l’année 2020, particulièrement aux Etats-Unis, se présente comme un vivier d’inspirations, entre l’élection américaine, la crise sanitaire et la recrudescence des tensions sociales liées aux violences policières, au mouvement Black Lives Matter – des thématiques fortes déjà abordées dans de nombreuses oeuvres des derniers mois. Affaire à suivre, et de près.

Source