Les studios A24 ont décidé de terminer l’année sur une bonne note : sur les réseaux sociaux, l’entreprise annonce une nouvelle date de sortie pour le film The Green Knight de David Lowery, repoussé suite à la fermeture des salles de cinéma en marge de la pandémie. Prévu pour être présenté au festival South by Southwest en mars dernier, cette relecture surréaliste du conte arthurien Sire Gauvain et le Chevalier Vert aura finalement droit à une sortie en salles, prévue pour le 30 juillet 2021 aux Etats-Unis. A supposer que le marché de l’exploitation aura été tiré d’affaire d’ici là (les premières campagnes de vaccination auront sans doute conforté A24 dans le choix de ce lointain horizon estival).

Pour le moment, aucun distributeur ne semble s’être positionné pour acquérir les droits d’exploitation du film The Green Knight en France. L’aura particulière des projets venus des ateliers A24 ne devrait toutefois pas poser de problèmes particuliers dans cette recherche d’un relais local sur notre territoire, mais, en l’absence de plan de sortie officiel, cette date reste pour le moment à confirmer en ce qui nous concerne. Là-encore, il s’agira de mesurer l’évolution du COVID de chaque côté de l’Atlantique avant de s’emballer (beaucoup d’autres films ayant déjà fait les frais des dates de sortie en perpétuelle évolution).

Dans la même catégorie

Green ? Super green.

Dans la littérature du moyen-âge, la légende de Sire Gauvain et le Chevalier Vert s’apparente à une aventure philosophique sur la tentation, l’humilité et l’idée d’accepter la perspective d’une mort inévitable. L’aventure s’ouvre sur la cour du roi Arthur, à Camelot, lorsqu’un mystérieux chevalier à peau verte propose un défi à ceux qui s’en sentiraient le courage : lui porter un coup, et accepter de recevoir un coup en échange. Le neveu du roi, Gauvain d’Orkney, relève le défi, et décapite le Green Knight d’un seul coup. Son adversaire ne succombe pas pour autant : ramassant sa tête tombée à terre, il quitte la cour du roi en promettant à Gauvain de lui rendre son coup dans un an et un jour. A mesure que la date s’approche, le jeune chevalier doit accepter son destin, et partir en quête du Green Knight pour accepter de se faire tuer. Son aventure sera bien entendu plus riche, avec une morale moins fataliste dans la durée.

Le film de David Lowery semble partir sur une route moins codifiée, avec des éléments empruntés au registre de la fantasy de conte de fée classique et un solide bestiaire de créatures sur la route du héros, campé par Dev Patel. Long-métrage ambitieux, à l’esthétique ciselée, The Green Knight devrait aussi proposer un contenu plus adulte avec la promesse de violence graphique et de nudité frontale (récemment, la MPAA apposait une classification « R » au film en marge de l’annonce de cette date de sortie). Très attendu par une armée d’adorateurs des productions A24 comme par les fans des premiers films de LoweryA Ghost Story en tête, le film devrait aussi caler un creux de fantasy philosophique et soignée dans une production asséchée sur les écrans de cinéma.

Reste à voir si les astres s’aligneront enfin en la faveur de The Green Knight pour tenir le cap du 30 juillet 2021.

Source