C’est Iván Brandon, scénariste de la série Viking, qui écrit le comics Versus. Les dessins sont de Esad Ribić, ils sont mis en couleur par Nic Klein.

Versus se passe dans un futur lointain, plutôt dystopique… En effet, la société s’auto-détruit car les hommes sont obsédés par l’argent et le succès. Ce qui nous rappelle un peu le monde dans lequel on vit… Cependant cette fois-ci, on suit un combattant célèbre du nom de Satta Flynn. Tandis que les derniers soldats se battent pour la fortune et l’image de leurs sponsors, Flynn se retrouve perdu face à une cause pour laquelle il ne veut pas forcément se battre.

Ce qu’on a aimé

Tout d’abord, les dessins, ils sont très beaux et nous font admirer les pages plus que les dialogues. Les couleurs sont plutôt froides et nous rappellent donc un univers assez triste.

L’univers futuriste dans lequel les personnages sont mi-aliens mi-robots, ou souvent génétiquement modifiés pour faire la guerre. On est directement transporté dans le futur.

Versus Comics

L’histoire, qui pourrait se passer à notre époque. Les gens sont égoïstes, ils vivent seulement pour la célébrité et abusent de la publicité. Le gouvernement organise des guerres pour rassembler le peuple autour de leur diffusion. Chaque guerrier à des sponsors et doit faire parti du classement des meilleurs pour ne pas les perdre. Le mot d’ordre est “popularité” et les pauvres inconnus n’ont pas leur place.

Versus Comics

Les petits détails du comics… Cela concerne les publicités sur certaines pages et les rappels qui viennent de l’ordre qui organise les guerres. À chaque page on vous proposera un produit totalement innovant… Comme par exemple l’animal de compagnie invisible qui promet ni dégâts, ni nourriture, ni promenade pour plus d’amour. Et ça a l’air plutôt pratique…

Versus Comics

Le personnage principal est un guerrier des plus badass. Satta Flynn blessé, mutilé, à l’article de la mort, mais il revient toujours au front. Il ne se bat pas pour la popularité mais plutôt pour le peuple et par plaisir d’affronter ses ennemis.

Versus Comics

Ce qu’on a moins apprécié

On ne comprend pas tout… Certains éléments nous sont inconnus et ne sont pas expliqués dans le comics. On se pose donc beaucoup de questions et on ne nous donne pas assez de réponses… Le contexte nous échappe un peu parfois.

Les scènes qui s’enchaînent sans trop savoir ce qui s’est passé… Et la fin rapide et un peu trop bâclée…

Conclusion

C’est un comics à lire pour les amateurs de visions futuristes du monde et de science-fiction. Il faut adhérer avec les principes de l’histoire qui sont en soit une satyre de la société. Elle fait un rappel avec celle dans laquelle nous vivons et nous montre une version extrême de ce qui pourrait arriver dans quelques années. Sinon l’action est très présente à chaque page, le suspens aussi et le mélange des deux est plutôt plaisant.

Versus – Ligne de Front est disponible en achat sur le site BDfugue.