Restez en contact
les enfants du temps weathering with you tenki no ko critique makoto shinkai film d animation

CRITIQUES

On a été voir Les Enfants du Temps en avant-première !

On l’attendait avec impatience : la dernière pépite de Makoto Shinkai sort la semaine prochaine dans les salles obscures françaises et était diffusée en avant-première dans quelques cinémas de France. Depuis qu’il nous avait offert Your Name en 2016, le réalisateur s’était fait discret… En juillet dernier, son tout dernier film d’animation sortait au Japon. Mais pour la France, il aura fallu faire preuve de patience. Six mois après sa sortie japonaise, Weathering With You, ou Les Enfants du Temps en français, sortira officiellement le 8 janvier ! Étant une grande fan des films d’animation en général, Your Name se situe tout en haut de mon classement de mes films d’animation préférés. Autant vous dire que j’attendais avec impatience de découvrir le nouveau film de Makoto Shinkai. Voici ma critique à chaud de Weathering With You / Tenki no Ko / Les Enfants du Temps. Je vous le dis d’emblée, il risque d’y avoir quelques spoilers dans cet article.

Les Enfants du Temps, une pépite d’animation

Dans Les Enfants du Temps, on rencontre Hodaka, un jeune lycéen de 16 ans qui a fui son île natale pour vivre à Tokyo. Des pluies diluviennes s’abattent sans relâche sur la ville nipponne, qui ne fait aucun cadeau à l’adolescent. Mineur, sans expérience, fauché et seul, Hodaka doit affronter la jungle urbaine qu’est Tokyo. Il finit par décrocher un petit boulot dans une revue spécialisée dans le paranormal et s’installe avec M. Suga et sa nièce Natsumi. Et pendant ce temps, la pluie ne cesse de tomber sur Tokyo. Pour le magazine de M. Suga, Hodaka va devoir enquêter sur les légendes des prêtresses du temps, des filles qui peuvent faire apparaître le soleil ou la pluie : les filles-soleil et les filles-pluie. Mais le jeune garçon est peu convaincu. Enfin, jusqu’au jour où il rencontre Hina, une jeune fille rayonnante capable de faire apparaître le soleil et cesser la pluie.

Comme dans Your Name, on ne peut que souligner la qualité de l’animation du film. Le fait qu’il traite du thème de la pluie, et de la météo en général, ne pouvait que présager un film d’animation magnifique. Les changements entre la pluie et les éclaircies sont vraiment à couper le souffle, à mes yeux. Si vous cherchez un film d’animation avec des visuels incroyables, je vous conseille vivement Les Enfants du Temps. C’est vraiment sublime. C’est aussi une des raisons qui fait que j’aime tant le travail de Makoto Shinkai : certains plans sont tellement réalistes qu’il est difficile de se dire qu’il s’agit d’un film d’animation !

les enfants du temps weathering with you critique film

les enfants du temps weathering with you critique film
©Weathering With You

Un bon scénario qui aurait mérité d’être plus approfondi

Le scénario, quant à lui, est plus sombre et morose que ce à quoi je m’attendais. Et en même temps, si lumineux ! On a dans Les Enfants du Temps une véritable histoire d’amour. Ce que je trouve un peu dommage, c’est le côté mystique qui n’est pas assez exploité à mes yeux. Beaucoup d’éléments auraient pu (dû) être creusés comme le pouvoir d’Hina, cette fille capable de faire revenir le soleil alors que des pluies constantes s’abattent sur Tokyo. Ou l’origine d’Hodaka qui a fui son île natale et sa famille sans vraiment d’explications. C’est un peu le reproche que je ferais à ce film : il ne va pas assez loin dans sa globalité. De même, la fin laisse perplexe. Sans tout dévoiler, les deux protagonistes font un choix qui submergera (littéralement) Tokyo. Sûrement un clin d’oeil à la situation écologique que nous vivons actuellement mais… Ça s’arrête là. Le film laisse énormément libre court à notre imagination, ce qui est une bonne chose. Mais j’aurais vraiment aimé que certains thèmes soient plus approfondis ou détaillés.

les enfants du temps weathering with you critique film

©Weathering With You

Les autres personnages du film sont tous plutôt intéressants. Notamment le petit frère d’Hina, Nagi, qui est un véritable tombeur. Au premier abord, j’ai cru qu’il allait être ce petit frère “je-sais-tout” un peu agaçant, mais pas du tout. Bien au contraire, on s’attache rapidement à lui. Concernant M. Suga et Natsumi qui prennent Hodaka sous leurs ailes pendant un temps, on a très vite envie d’en savoir plus sur eux. Natsumi est une jeune femme qui se cherche un travail plus sérieux que cette revue spécialisée dans le paranormal et à plusieurs reprises, elle m’a fait un peu penser à Misato dans Neon Genesis : Evangelion. Enfin, M. Suga reste plein de mystères, à tel point que j’ai cru à un moment que son épouse était également une prêtresse du temps. Là encore, le doute plane mais son histoire ne sera jamais approfondie. Sa situation avec sa fille en fait, lui aussi, un personnage touchant et attachant.

Une comparaison inconsciente avec Your Name

Les Enfants du Temps se dote d’une bande-originale qui nous plonge dans l’histoire d’Hodaka et Hina auxquels on s’attache rapidement. Pourtant, certains regrettent que Makoto Shinkai ait fait à nouveau appel au groupe RADWIMPS, qui s’occupait déjà de la bande-originale de Your Name. Alors, effectivement, je trouve que dans Les Enfants du Temps, elle est moins marquante et moins « parfaite » que dans le film d’animation de 2016, mais cela ne m’empêchera pas de l’écouter en boucle dans les jours à venir.
Je savais que Les Enfants du Temps se déroulait dans le même univers que Your Name, mais je ne m’attendais pas à des caméos aussi évidents : Taki et Mitsuha, les protagonistes de Your Name, feront chacun une apparition. Pour notre plus grand plaisir, évidemment.
Difficile donc de ne pas comparer Les Enfants du Temps à Your Name à cause de tout cela et aussi parce que la quasi totalité de l’équipe de Your Name a également travaillé sur ce tout dernier film, notamment le character designer, Masayoshi Tanaka.

Si j’ai adoré Les Enfants du Temps, j’ai du mal à me détacher du chef d’oeuvre qu’est Your Name. Le film est vraiment touchant et on plonge dans cette histoire d’amour météorologique très facilement. Pourtant, il m’a manqué un petit quelque chose. Vous savez, ce petit truc indescriptible qui m’avait tiré les larmes à la fin de Your Name.

En conclusion…

Enfin, si vous êtes fan de films d’animation, je vous invite vivement à aller découvrir Les Enfants du Temps dès le 8 janvier 2020. Même si le film manquait d’un petit quelque chose, que certains faits méritaient d’être plus exploités, cela n’enlève rien au fait que c’est un très bon film d’animation. J’ai passé un excellent moment en regardant Les Enfants du Temps et je regarderais à nouveau ce film, j’en suis certaine. Malheureusement pour Makoto Shinkai, il était difficile de faire encore mieux que Your Name, qui reste mon film d’animation préféré.

Scénario
Univers
Bande-originale
Animation

News à ne pas rater !

captain america midam super heros marvel kid paddle captain america midam super heros marvel kid paddle

Le papa de Kid Paddle revisite les super-héros Marvel et DC Comics

LIFESTYLE

Seven Deadly Sins : Le manga touche à sa fin mais un sequel arrive !

MANGA

prodigy comics mark millar netflix film prodigy comics mark millar netflix film

Prodigy : Le comics sera bien adapté en film par Netflix

FILMS & SÉRIES

Advertisement
Newsletter

X