Sur le long-terme, la promo’ du film Wonder Woman 1984 de Patty Jenkins s’est transformée en test à l’effort pour le département marketing de Warner Bros.. Prévu en juin, puis en août, puis en octobre, puis en décembre, le projet a présenté sa première bande-annonce il y a déjà neuf mois. Pour tenir la cadence (épuisante), les communicants doivent redoubler d’efforts et propager, dans ce qui aurait probablement été un non-événement sans importance, une bonne dose de scènes inédites jusqu’ici – en l’occurrence, dans une vidéo publicitaire pour les produits de la marque de cosmétiques Revlon.

Diana, Barbara et Max à un gala luxueux

Pas forcément aussi gaguesque que le fameux « moment Turkish Airlines » de la promo’ de Batman V Superman, la séquence présente effectivement de nombreuses images des coulisses de Wonder Woman 1984, avec un gala, un café, et des voitures rouges qui vont vite – comme tout bon film rétroactivement situé dans les années ’80. On aurait envie de blaguer sur l’exercice du partenariat publicitaire mis à l’emploi dans la campagne de promo’ d’un film de cette ampleur, avant de se rappeler qu’il existe des gens sur Youtube qui s’amusent à faire des reviews des montres de James Bond après chaque épisode de la saga. Chacun son gimmick consumériste.

Avec encore quelques mois de surplace en prévision, le film Wonder Woman 1984 risque bien de finir par manquer d’idées pour se rappeler au bon souvenir d’un public las de devoir patienter pour le retour de l’Amazone sur les écrans de cinéma (pour rappel, le premier opus était sorti en juin 2017). Après la convention en ligne DC FanDome, le projet de Patty Jenkins avait eu un peu de mal à susciter l’enthousiasme face à The Batman ou à la bande-annonce de la « Snyder Cut » de Justice League. Reste à espérer que la Warner n’aura pas joué trop longtemps avec la patience des spectateurs.

Wonder Woman 1984 est (pour l’heure) attendu pour le 30 décembre dans nos salles de cinéma.

Source