Si on découvrait la toute première bande-annonce du reboot du film d’horreur culte The Grudge il y a quelques semaines, Sony dévoile un toute nouvelle bande-annonce “red-band”. Ce terme signifie que la bande-annonce n’est pas adaptée à tous les publics. Au moins, nous sommes avertis. Mais finalement, ce n’est rien de bien étonnant concernant un film d’horreur.
Nous avons donc un nouvel aperçu de The Grudge, qui annonce des scènes aussi terrifiantes que bien gores. Sorti à la base en 2004, le film américain The Grudge était lui-même un remake d’un film japonais, Ju-on : The Grudge. Dans ce reboot, il est toujours question de rancune et de légende japonaise…

Le remake de The Grudge sortira le 15 janvier

Oui, encore un remake. On dirait bien qu’Hollywood est friand du recyclage, comme avec Jumanji. Si beaucoup commencent à en avoir marre, The Grudge version 2020 semble malgré tout très attendu par les fans de films d’horreur. Dans cette nouvelle bande-annonce plus gore que jamais, le film nous promet des sueurs froides et quelques cauchemars…

Dans cette nouvelle version de The Grudge, il est (toujours) question d’une maison hantée par un fantôme rancunier, voire même vengeur, qui condamnera quiconque s’y aventurera par une mort loin d’être paisible. Le film suit toujours la légende japonaise qui dit que “la malédiction de celui qui meurt en proie à une puissante colère se manifeste dans les endroits où ce dernier a vécu. Ceux qui y sont confrontés meurent et la malédiction se perpétue”. Bref, mieux vaut éviter les endroits hantés. On ne le dira jamais assez.

La bande-annonce est plus qu’angoissante alors qu’une policière vient rencontrer une témoin dans le cadre d’une enquête. Si l’ambiance de toute la bande-annonce est anxiogène, ça devient vraiment creepy quand la vieille femme lui prend la main et qu’on remarque ses doigts ensanglantés…et coupés. Et on ne vous parlera même pas du cadavre purulent qui fait une petite sieste tranquillement dans le fauteuil d’une salon.

Le film est attendu dans les salles de cinéma françaises pour le 15 janvier 2020. De quoi bien commencer l’année…