Gareth Edward commence sa carrière à Hollywood en 2014 avec le reboot du film Godzilla (celui avec Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen et Bryan Cranston). Autant dire qu’il a su transformer l’essaie en faisant de ce film une grande réussite pour la Warner. Cela lui permet ensuite d’enchainer avec un autre petit film : Rogue One : A Star Wars Story (2016), un prequel à Star Wars IV – Un nouvel espoir. Acclamé par la critique comme par les fans, Rogue One se démarque des autres films de la franchise depuis le rachat de Disney. C’est sur ce tournage que Gareth Edwards bosse avec un Directeur de la photographie qui commence à se faire remarquer : Greig Fraser (The Batman, Dune).

Sept ans après Rogue One : A Star Wars Story, Gareth revient au cinéma (aucun film entre temps) avec son directeur photo Greig Fraser qui est maintenant oscarisé pour son travail sur Dune. Il en profite pour trouver un compositeur lui aussi en tendance, Michael Giacchino (Rogue One, The Batman).
Et ce retour n’est pas sans se faire remarquer. The Creator se révèle avec un trailer et une affiche des plus sympathique dans un paysage médiatique où on a tendance à empiler la tête des personnages principaux sur l’affiche.

Dans la même catégorie

 

Mais de quoi ca parle The Creator ?
Dans un futur ou la guerre règne entre humains et l’intelligence artificielle, Joshua (incarné par John David Washington) est engagé pour traquer et tuer le «Créateur». L’architecte de génie qui a conçu l’IA et qui, semblerait-il, a développé une nouvelle arme capable de détruire l’humanité.

Et dans notre époque ou l’IA pose de plus en plus de question, le film tombe à pic et trouve écho auprès de nombreuses personnes. A noté que le scénario est complétement original. Ce qui est assez rare pour de la science-fiction où l’on a tendance à adapter des livres ou continuer des sagas déjà établies.

Alors là on a un scénario original, un réalisateur qui a fait ses preuves, un Directeur photo qui a fait ses preuves, un Compositeur qui a fait ses preuves. Mais qu’en est-il du casting ?
Je pense que vous l’aurez deviné, on est sur du 5 Etoiles. John David Washington (Ballers, Tenet, BlacKkKlansman) dans le rôle principal, Gemma Chan (Crazy Rich Asians, Don’t Worry Darling) dans un rôle encore inconnu, Ken Watanabe (The Last Samurai, Inception, Tokyo Vice) qui, lui, s’expose dans le trailer et semble jouer un androïde à face humaine.

Maintenant que vous avez toutes les cartes en mains, je vous laisse regarder le trailer, on se retrouve juste après.

Première réaction : Ca claque.
Visuellement l’univers semble magnifique, l’intégration des personnages androïdes dans une société futuriste est vraisemblable (on peut penser à District 9 en voyant le trailer). Les technologies, les véhicules et mêmes les designs des personnages témoignent d’un énorme travail de conception qui insuffle aux plans une identité unique et prometteuse.
Si vous connaissez Greig Fraser, vous savez peut être son amour pour les tournages «on location». Et ca ne déroge pas ici, le film a été tournée en Thaïlande, offrant une palette d’environnements riches tout en s’enracinant dans une seule culture. Contrairement à d’autres films d’aventures à échelle planétaire ou le héros voyage dans différents environnements à travers le monde, il semblerait ici que l’action ait lieu en majorité dans une seule zone géographique. S’il on enlève les scènes dans ce qui semble être une station spatiale.
On peut donc espérer un développement intéressant sur l’impact des IA sur une population.
A côté de cela, la bande annonce est claire, il va y avoir de l’action, du drame, de la romance, et surtout, une centralisation de l’histoire sur ces personnages et les dilemmes moraux. Dilemmes que l’on retrouve implicitement dans les plans choisit pour montrer les personnages mais explicitement dans le dialogue qui couvre le trailer du début à la fin.

En tout cas, c’est un formidable ovni qui vient de se révéler et qui donne espoir d’avoir un excellent film de SF que personne n’attendait. The Creator sera disponible le 29 Septembre (date américaine) en salle pour un show qui s’annonce déjà plus qu’ambitieux !