Une fois la porte de Marvel Studios claquéeScott Derrickson s’en retournait vers ses vieux potes de Blumhouse. Le réalisateur de Doctor Strange retrouve la société de production avec laquelle il avait travaillé à l’occasion du film Sinister, et se lance dans un projet d’adaptation. Metteur en scène d’épouvante tournée vers le grand public, studio spécialisé dans la trouille filmée à succès, ne manquait que Joe Hill pour fermer l’équation : Scott Derrickson prend les rennes du projet Black Phone (The Black Phone), basé sur la nouvelle éponyme du fils de Stephen King, apparue dans le recueil d’histoires courtes 20th Century Ghosts.

Appel aux fantômes

Débarqué du film Doctor Strange in the Multiverse of Madness suite à un différend créatif, Derrickson retrouve une structure de production familière – pour cause, le bonhomme s’acoquine une fois encore avec le scénariste Christopher Robert Cargill, son partenaire à l’écriture des films SinisterSinister 2Doctor Strange et de l’adaptation éventuelle de la saga Deus Ex au cinéma sur lequel l’un et l’autre seraient en train de plancher. Sur le papier, la nouvelle The Black Phone de Joe Hill décrit l’effrayante aventure du petit John Finney, enlevé et enfermé dans une cave d’immeuble, pleine du sang d’enfants assassinés. Seul dans une grande pièce vide avec un combiné téléphonique, le personnage s’aperçoit vite que l’appareil ne lui permet d’appeler que des fantômes.

Hill jouera le rôle de producteur exécutif sur le projet, qui annonce déjà Mason Thames (For All Mankind) et Madeleine McGraw (Toy Story 4) dans les rôles principaux. Le film devrait être distribué par Universal, sans date de sortie annoncée pour le moment.

Source