fbpx
Restez en contact
critique film avengers endgame

CRITIQUES

On a vu Avengers : Endgame, le meilleur pour la fin ? [critique]

Sorti en salles ce mercredi 24 avril, le film Avengers : Endgame est le 22e film d’exploitation de l’univers cinématographique Marvel. Réalisé par Anthony et Joe Russo – déjà réalisateurs du précédent film de la franchise -, Avengers Endgame est la deuxième partie d’un diptyque commencé en 2018 avec Avengers : Infinity War. Pierre finale apportée à l’édifice, ce film marque la fin du cycle « Infinity Saga » et l’aboutissement d’une histoire commencée en 2008 avec la sortie du film Iron Man.

« Keep you waiting huh ? »

D’un Tony Stark entamant sa mue au fond d’une grotte afghane jusqu’à la (re)naissance de Steve Rodgers en Captain America, il aura fallu un peu plus de 10 ans – et pas moins de 22 films – à la maison d’édition Marvel pour transposer ses personnages et leurs aventures au cinéma et ancrer, de façon définitive, son univers dans la culture populaire. Un projet absolument titanesque dont le succès phénoménal et les recettes hallucinantes aux box-office garantissent un avenir déjà tout tracé. Sonnant la fin d’une époque et le début d’une nouvelle, Avengers : Endgame promet d’émouvoir les fans du monde entier par un dénouement à la fois attendu et redouté et dont les conséquences détermineront l’avenir du MCU. Visser le pop-corn entre les genoux, ouvrez la bouteille de soda et sortez les mouchoirs : c’est la fin du game et elle s’annonce épique. 

Synopsis d’Avengers : Endgame

Après leur défaite face au Titan Thanos qui dans le film précédent s’est approprié toutes les pierres du Gant de l’infini , les Avengers et les Gardiens de la Galaxie ayant survécu à son claquement de doigts qui a pulvérisé « la moitié de toute forme de vie dans l’Univers », Captain America, Thor, Bruce Banner, Natasha Romanoff, War Machine, Tony Stark, Nébula et Rocket, vont essayer de trouver une solution pour ramener leurs coéquipiers disparus et vaincre Thanos en se faisant aider par Ronin alias Clint Barton, Captain Marvel et Ant-Man.

Le syndrome du buffet à volonté 

Qu’il est difficile de parler d’Avengers : Endgame sans évoquer la progression de son intrique et se mettre à spoiler. Néanmoins, sachez que le film fait ce qu’il nous avait promis : apporter une conclusion à la saga des Pierres d’Infinités et mettre un terme aux aventures de l’équipe formée en 2012. Marvel tient donc ses promesses et nous livre, via une nostalgie larmoyante, des blagues – devenues normatives – et un grand huit émotionnel, le final que nous attendions tous. De sorte qu’il ne fait aucun doute qu’Avengers : Endgame deviendra, au fil des semaines d’exploitation en salles, l’un des trois plus grand succès de l’histoire du cinéma. Dès lors, un tel succès commercial et une telle adhésion populaire ne pourront qu’encourager Marvel et son armée de costards-cravates de continuer à capitaliser sur ses franchises au cinéma et à nous proposer, dans une logique taylorienne désincarnée qui est la leur depuis 8 ans, la même soupe habituelle quitte à provoquer l’indigestion. 

#vieuxcon

En effet, il est devenu impossible, avec une saga n’ayant malheureusement plus rien à voir avec le cinéma et le respect des comics, de plaider à la référence artistique, aux rappels de l’Histoire ou aux respect des codes cinématographique, de ses mythes ou encore de l’exigence narrative. Le cinéma, et l’imaginaire qu’il évoque, reposant sur des structures, des codes et des mythes qui sous-tendent la création d’un film ont décidément disparu dans les produits Marvel. De la surenchère de blagues, désamorçant systématiquement toute tensions dramatiques, à la désacralisation de certains personnages – et de la symbolique qu’ils représentent -, le pire n’est finalement jamais très loin. Plus de fond, plus de forme : l’objet cinématographique en lui-même n’a plus la moindre importance dans le cinéma de chez Marvel. Dès lors, il est force de constater que, dorénavant, on ne se déplace plus pour voir un film mais pour vivre « une expérience sociale »

Steve fait le job

Dépourvu de ces valeurs et de ces codes, la dimension intrinsèque des films Marvel revêt moins d’importance que l’importance sociale qu’ils suscitent en amont et à posteriori de leurs sorties ; on trépigne d’impatience devant les trailers et autres scènes post générique, on théorise sur le Net en fantasmant une cohérence du tout sur le rien et on jure de se précipiter sur le prochain – dès sa sortie – comme on le ferait avec le dernier smartphone à la mode. Ainsi, chaque sortie en salles d’un film Marvel devient un évènement à vivre avec sa bande de potes nous donnant l’occasion, dans l’océan de solitudes de nos vies modernes, l’occasion de fuir l’ennui et d’avoir le sentiment d’exister au sein d’une véritable communauté. 

Voilà la véritable force de Marvel au cinéma et la raison de son succès ; voilà ce que les marques, les créateurs de franchises et les génies cynique du marketing faussement complices ont magnifiquement compris. 

So long friends…

En définitive, Avengers : Endgame est, à ce jour, l’un des meilleurs films Marvel – depuis 2012 – et conclu la saga des Pierres de l’Infinité, peut-être pas de la meilleure façon qu’il soit, mais de la façon la plus efficace. Le spectacle est indéniablement au rendez-vous et le film marque clairement la fin d’une époque ; tant pour les fans de la première heure que pour les cinéphiles.

Car en dépit des montagnes russes émotionnelles qu’il réussit à nous faire vivre et dont l’efficacité se mesure à l’aune de mes mouchoirs jonchés sur le sol, Avengers : Endgame signe définitivement la victoire de Space Mountain sur le cinéma. De ce fait, si Avengers : Endgame ne signifie pas réellement la fin des aventures de Marvel au cinéma, il représente toutefois mes adieux à la franchise cinématographique et clôt le chapitre d’une longue et belle histoire. Nostalgie quand tu nous tiens…

News à ne pas rater !

alfred pennyworth rip batman alfred pennyworth rip batman

DC rend hommage à Alfred dans Batman : Pennyworth R.I.P

COMICS

death note revient sur netflix death note revient sur netflix

Death Note : Netflix revient à la charge avec un deuxième film

FILMS & SÉRIES

nintendo switch pokemon bouclier epee nintendo switch pokemon bouclier epee

Liste (non-exhaustive) des Pokémons exclusifs à Bouclier et à Épée

GAMING

Advertisement
Newsletter

X