La société de production Gunpowder & Sky s’attaque à un classique de la littérature fantastique. Le roman L’Île du Docteur Moreau (The Island of Dr. Moreau) de H.G. Wells s’apprête à être adapté en série télévisée, avec le scénariste Zack Stenz à l’écriture. Responsable de X-Men : First Class et de quelques épisodes de Fringe et The Flash, le bonhomme aura pour mission d’adapter l’histoire originale dans un monde plus contemporain, pour évoquer les avancées récentes de la science en termes de manipulation génétique, un thème d’actualité anticipé par Wells au moment de l’écriture de son livre en 1896.

Obsession hollywoodienne

Le roman L’Île du Docteur Moreau suit l’aventure d’un naufragé sur une île peuplée d’étranges créatures anthropomorphes. Le personnage du Docteur Moreau, contraint à fuir l’Angleterre après avoir présenté le résultat de ses recherches à des contemporains apeurés, se présente comme un savant fou obsédé par l’idée de mélanger différentes espèces animales, dans un roman prenant pour les thèmes l’hybridation, la cruauté envers les bêtes et les limites du savoir scientifique contre la nature. Modèle d’écriture avant-gardiste dans la famille des histoires où un chercheur finit par se prendre pour dieu, et inventer autour de lui toute une cour de créatures anormales observées avec curiosité par le héros de l’histoire.

L’Île du Docteur Moreau fait partie de ces oeuvres du répertoire classique qui ont accompagné l’évolution du cinéma sur nombreuses générations, en adéquation avec le progrès technique des effets spéciaux et du film fantastique entre les années 1930 et les années 1980. Adapté pour la première fois en 1913, le roman de Wells a eu droit à sept films, entre autres inspirations ou hommages rendus par des oeuvres moins littérales (Spy Kids 2). Référence commune aux sources du fantastiques, le livre inspirera même à l’auteur Eiichiro Oda un arc scénaristique dans le manga One Piece avec l’île-bateau Thriller Bark de Gecko Moria, un puissant pirate avec sa propre cour des miracles inventées par le professeur Hogback, parmi lesquels se retrouve l’homme-léopard emblématique des créations de Moreau dans le roman de Wells.

Au cinéma, l’adaptation proposée en 1996 par John Frankenheimer avec Marlon Brando et Val Killmer était parvenue à enterrer les envies d’Hollywood vis-à-vis de cette propriété à part, souvent cité comme l’un des pires films de l’année de sa sortie et totalisant quelques Razzie Awards et un échec général au box office mondial. A voir si cette nouvelle lecture contemporaine de L’Île du Docteur Moreau aura meilleur destin.

Source