L’empire Warner Bros. est divisé. Espérant un peu d’ordre de la « Snyder Cut » de Justice League et du futur film The Flash, le studio tâtonnait ces dernières années sur la perspective de films-univers, capables de lancer leurs propres spin-offs sans s’embarrasser du dictat de croisements fréquents proposé par Marvel StudiosAquaman était censé accoucher du film The Trench, Suicide Squad a involontairement donné naissance à Birds of Prey, et des séries HBO Max se préparent pour d’autres films prévus à l’agenda des adaptations de DC Comics. Côté Wonder WomanPatty Jenkins avait prévu de s’attarder sur la civilisation de Themyscira, l’île du paradis que la princesse Diana dut quitter pour aller combattre en Europe, avec un film surnommé « Amazones » dans la presse spécialisée.

Avec la reprise de la tournée de promo’ de Wonder Woman 1984, à présent que le projet s’est enfin stabilisé pour une sortie en bonne et due forme, Jenkins évoque le sort de ce spin-off particulier avec quelques précisions d’usage. Dans les colonnes de Geek Magazine, la réalisatrice annonce que le film devrait se situer entre les événements de Wonder Woman 2 et 3, sous-entendant qu’un événement particulier sorti du second volet des aventures de la guerrière serait de nature à concerner Themyscira.

Les Amazones Priment

Jenkins explique aussi que ce scénario, co-écrit par le super consultant de DC ComicsGeoff Johns, n’a pas encore été mis en production officielle. Dans le cadre d’une année autrement plus normale, il est probable que Warner Bros. aurait attendu les résultats de Wonder Woman 1984 avant de se décider sur l’intérêt de creuser cette franchise sur des personnages plus secondaires. Problème, la pandémie de COVID-19 risque bien de fausser les chiffres (le box office américain, privé des salles de New York et de Californie, se révèle moribond de semaines en semaines après la désertion générale de l’ensemble des blockbusters de fin d’année), mais il n’est pas impossible que le studio, qui fout actuellement par la fenêtre de grandes valises de billets pour la « Snyder Cut« , accepte de financer un éventuel film « Amazones » pour soutenir la plateforme HBO Max.

L’intérêt de ce projet serait (forcément) plus important s’il s’agissait bien d’un épisode utile à la trilogie Wonder Woman, et pas une simple préquelle comme le studio le prévoyait au départ. Ces dernières années, DC Comics aura tenté de densifier la mythologie de Themyscira avec quelques séries occasionnelles, paraissant prévoir l’avenir des adaptations (comme souvent dans ce genre de produits commandés par l’intérêt du marketing croisé), mais rien n’est encore fait pour le moment.

Wonder Woman 1984 est attendu pour le 16 décembre prochain au cinéma en France (sans HBO Max, la plateforme n’est pas encore disponible sur notre territoire).

Source