Update : Vous allez rire, il semble bien que la vidéo du groupe a été strikée de Youtube pour infraction de copyright. Selon les spéculations en vigueur sur les internets, le groupe n’aurait pas demandé l’autorisation de Rockstar avant d’utiliser la ville pour le clip The Valley of the Pagans, ce qui paraît assez curieux. Leçon du jour, mieux vaut ne pas truander avec des truands (on vous laisse la bande-annonce du clip tout de même, que vous soyez pas venus pour rien).

 

Depuis le début de l’année, le groupe Gorillaz de Damon Albarn et Jamie Hewlett s’est mis en tête de produire un nombre conséquent de morceaux livrés sur un rythme mensuel. Baptisé Song Machine, ce s’est récemment matérialisé sous la forme d’un album pensé comme une première « saison », Strange Timez, sans préciser de la finalité à terme de l’expérience générale.

Pour l’heure, le groupe s’aère l’esprit après le (trop) copieux Humanz, oeuvre conséquence au développement chaotique, qui avait bien failli mettre fin à l’association entre Albarn et Hewlett. Dans la foulée de The Now Now, Gorillaz prend l’optique d’une musicalité plus légère : chaque morceau conçu comme un bonbon mis en images par un Hewlett de retour à l’animation 2D, avec des invités variés et une expérience d’ensemble plus digeste qui pense plus en termes de fête, en n’essayant pas de construire une cohérence assommante pour faire rentrer les envies de Damon Albarn dans un standard. Depuis la pandémie, la parution des vidéo clips n’a pas ralenti, mais Jamie Hewlett a bien été obligé de ruser pour faire intervenir les différents invités de chaque morceau aux heures de confinement. Ce mois-ci, le morceau The Valley of the Pagans s’échappe du réel pour infiltrer le monde de GTA V avec la ville de Los Santos, prêtée aux équipes de Gorillaz pour une petite virée motorisée. Vous reconnaîtrez l’Ifruit, évidemment.

The Ballad of Beck/2D

Plutôt bien trouvée, l’idée de plonger dans le monde de GTA V aurait toutefois être plus poussée (au hasard, un Murdock en parachute aurait été bienvenu), avec très peu de dessins de Jamie Hewlett mobilisés pour l’occasion. L’artiste bosse à flux tendu depuis le mois de janvier pour cette production soutenue de vidéos, avec déjà huit titres clipés en parallèle de quelques bonus ou contenus web destinés aux fans. Dans l’ensemble, l’artiste s’est adapté aux mesures sanitaires actuelles avec des vidéos plus minimalistes, moins dans la création de mondes fantasques d’autrefois et plus dans la logique de superposer les personnages de Gorillaz au réel, avec quelques vraies bonnes trouvailles le long de la route. Reste que The Pink Phantom (Elton John6LACK) ou Strange Timez (Robert Smith) demeureront plus mémorables dans la clipographie du groupe pour l’album Song Machine Season One.

Le mois prochain, le morceau The Lost Chord avec le chanteur Leee John du groupe Imagination sera le prochain à avoir droit à son propre clip. Pour rappel, Gorillaz prévoit un concert en France l’an prochain à l’occasion du festival We Love Green (vous pouvez toujours poker Albarn ou Hewlett sur les réseaux pour un petit échange de coups de feu sur le multi’ de GTA V d’ici là si le coeur vous en dit, après tout, c’est le confinement et on a bien le droit de s’occuper les mains).

Source